Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 octobre 2008 5 17 /10 /octobre /2008 11:51
Il y avait de quoi s'interroger, ces deux dernières semaines, en regardant les affiches présentes dans toutes les grandes gares de Belgique.  En effet, cette campagne d'affichage - partant de l'idée que la sécurité c'est l'affaire de tous - "incite les clients à participer au maintien de la sécurité" apprend-t-on sur le site internet de la SNCB.  Et sans qu'ils se mettent pour autant en danger.

Le visuel de cette campagne d'affichage "presente des situations inhabituelles observées par un client stupéfait".  Comme on peut le voir, par exemple, sur l'image ci-contre, un fantôme lit son journal à côté d'un client stupéfait.  Mais on pouvait voir également un centaure qui consulte les horaires ou encore un chevalier en armure dans la file au guichet. 

La SNCB voulait, avec cette "publicité", tenter une approche par un ton léger. Cela aurait permis d'éviter "d'éveiller inutilement un sentiment d'insécurité" mais plutôt de "donner au message une grande résonnance".  D'ailleurs ajoute-t-on fièrement sur le site : "Tout au long de la semaine, le chevalier sortira même de l'affiche dans quelques grandes gares pour attirer l'attention de la clientèle sur le numéro de téléphone gratuit".

Le client a en effet la possibilité d'appeler 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 un numéro vert lorsqu'il se sent "témoin d'un fait suspect (pickpockets, promeneurs en pleine voie,...)" ou bien lorqu'il se sent "menacé".

Enfin, pour permettre tout cela, il a fallu un budget.  Eh bien, saviez vous que dès cette année le gouvernement a décidé d'accorder "pour la sécurité une dotation supplémentaire annuelle de 10 millions d'euros""On n'avait
jamais
, jusque ici, mobilisé autant de moyens humains et techniques pour maintenir la sécurité sur le terrain ferroviaire" avoue la SNCB.

En avaient-ils vraiment besoin de tout cet argent ?  Les agents de sécurité en veste rouge qui se promènent dans les grandes gares depuis cette année, ne suffisent-ils pas ? 

On dirait qu'ils ont trop d'argent pour la sécurité et qu'ils ne savent plus quoi en faire.

D'autres questions me viennent : Que comprendre et que comprennent les gens par cette campagne d'affichage ? Qu'est-ce qu'être "suspect" ?

Ressembler à un fantôme, à un centaure ou à un guerrier ? rien ne nous indique ce que pourrait être un suspect puisque c'est tout simplement quasi impossible à savoir !

Un dernier élément intéressant que j'ai repéré sur le site de la SNCB : "Les collaborateurs de Sécurail ont, en une année, reçu 43 141 appels, dont 49 % relatifs à des faits importants".  Ma lecture est que 51 % des appels qu'ils ont reçu, sont relatifs à des faits anodins.  Un peu plus de la moitié quand même ! Ce qu'ils nous disent pas, c'est combien de personnes innocentes ont été accusé de suspecte et comment s'en sont-elles sortie ?

Enfin, je suis vraiment curieux de connaitre l'impact que ça aura eu en terme de sécurité.  Mais je perd pas cela de vue, je vous tiendrai évidemment au courant.

Partager cet article
Repost0

commentaires